mercredi 7 janvier 2015

(Technique) Spécification d'un fichier STL

La base de l'impression 3D réside dans le traitement de fichiers STL.

Un fichier STL décrit une configuration brute de surfaces triangulaires agencées selon des ensembles de nœuds et de normales unitaires, le tout repéré dans un système de coordonnées cartésien à trois dimensions. En langage informatique, un fichier STL correspond à des lignes de codes successives établies selon deux types de formats possibles : ASCII et Binaire.

Un fichier STL codé en langage ASCII contient les coordonnées de chaque nœud de tétraèdre ainsi que les coordonnées du vecteur normal à l’élément considéré, comme représenté ci-dessous

Solid name

facet normal ni nj nk
    outer loop
        vertex v1x v1y v1z
        vertex v2x v2y v2z
        vertex v3x v3y v3z
    endloop
endfacet

[…]

Endsolid name

Avec n  et  v des réels positifs.

Un fichier ASCII STL pouvant être très volumineux, il est possible d'utiliser un code binaire pour exporter les données comme représenté ci-dessous :

UINT8[80] – Header
UINT32 – Number of triangles

foreach triangle
  REAL32[3] – Normal vector
  REAL32[3] – Vertex 1
  REAL32[3] – Vertex 2
  REAL32[3] – Vertex 3
  UINT16 – Attribute byte count
End

Que ce soit en version ASCII ou binaire, les facettes du maillage définissent les surfaces d’un corps volumique. Les éléments tétraédriques sont autant de « frontières » entre le milieu extérieur et intérieur de l’objet. L’orientation des facettes doit donc être spécifié distinctement afin d’établir où se trouve la matière. Chaque élément polygonal correspond à une maille comme ci-dessous. 





N'hésitez pas à contacter nos équipes pour plus d'information !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire