mardi 9 décembre 2014

(Technologie) Scanner > Optimiser > Imprimer.....Le process industriel de demain

LA VALEUR DE L’IMPRESSION 3D

La naissance de concept entretient une question d’industrialisation qu’est la fabricabilité. Et là, la fabrication additive ou impression 3D répond parfaitement avec, non pas des restrictions dans le process ou la manutention mais, une simplicité et une précision selon le besoin. L’optimisation topologique se couple allègrement à cette technologie pour permettre aux utilisations de se donner toutes les libertés numériques contextuellement réalistes, en sachant qu’il leur est désormais possible de les matérialiser. Se libérer donc de toutes les contraintes relatives à l’usinage par exemple et laisser s’épanouir l'ingéniosité.




LES PERSPECTIVES

Le futur de l’industrie tend à améliorer l’existant ou à alléger le mode de vie de l’homme en passant par le virtuel. Pour ce faire, il est nécessaire de faire des allers et retours de la réalité au numérique et ce, avec une fluidité et une fidélité des représentations.


Le scan 3D et l’impression 3D se positionnent alors clairement en tant que méthodes adéquates en termes de timing, de coût global, de précision. L’industrie se libère alors de toutes limites liées à ces étapes. La phase la plus conséquente et celle d’étude, de modification numérique. L’intervention de l’homme étant complètement subjective, l’optimisation topologique apportera objectivité, robustesse et rationalité vis-à-vis de l’usage final.


La perspective industrielle est donc de réaliser des économies globales tout en facilitant les procès et en augmentant les faisabilités.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire