lundi 9 juin 2014

(Actualités) Tour d'atomisation et impression 3D

Le site de l'Onera-Palaiseau a dévoilé en mars dernier sa tour d'atomisation. Pour un investissement de 1,6 Millions d'€, cette tour à pour but de développer de nouveaux alliages métalliques. Cet équipement a couté 1,6 M€ (financement par le Commissariat général à l'investissement via l'ANR) 

Illustration Onera

Cette tour a pour vocation de réduire des métaux à point de fusion très élevé en poudre. 
Une des techniques utilisée historiquement pour réduire des métaux en poudre est l'utilisation de creusets qui sont capables de résister a des températures supérieures aux températures de fusion des alliages. Mais, certains matériaux dont le point de fusion est trop élevé rend impossible l'utilisation de creusets. Dans la tour d'atomisation de l'Onera, la barre de métal est fondue à travers une résistance puis le métal liquide est pulvérisé par des jets d'argon. Les gouttelettes ainsi formées sont ensuite refroidies puis triées afin d'obtenir le gabarit de poudre souhaité.

L'impression 3D ou fabrication additive peut utiliser ces poudres de métal pour différentes applications dont le process de fabrication. Les sociétés possédant ce type de technologie (souvent dans le secteur de l'aéronautique et aérospatial) peuvent ainsi utiliser ces poudres et ainsi tester de nouveaux alliages créés par le centre de recherche.
 Illustration 3Dsystems



La fabrication additive métal à pour vocation de réaliser des pièces complexes avec un rendement de matière optimisé. Les industriels peuvent ainsi réduire leurs coûts de production de pièces fabriquées en petite quantité.

Vidéo 3Dsystems

Aucun commentaire:

Publier un commentaire