vendredi 10 octobre 2014

(Cas client) Révolution 3D dans le milieu médical



En Mars 2014, Avi REICHENTAL, CEO 3DSYSTEMS a tenu une conférence TED sur l’évolution de l’impression 3D et ses possibilités.
Les conférences TED sont une série internationale de conférences organisées dans le but de partager « des idées qui méritent d’être diffusées ». L’organisme se définit comme un « propagateur d’idées » en mettant à disposition du public les meilleures conférences sur le web.
Dans ce discours,  Avi REICHENTAL n’explique pas comment l’impression 3D va « catapulter le futur », mais plutôt comment cette technologie va permettre de « se connecter à son héritage », en recréant de façon digitale les métiers traditionnels dit « de main » disparus depuis la Révolution Industrielle.
L’impression 3D va également révolutionner la médecine. Amanda Boxtel été victime d’une mauvaise chute en ski la laissant paralysée de la taille jusqu’au pied. Grâce à une prothèse 3D mise au point par EksoBionics, Amanda pouvait se tenir debout et marcher légèrement mais se sentait mal à l’aise dans un modèle qui n’était pas adapté à sa morphologie. 3DSYSTEMS a donc été challengé pour faire un modèle plus féminin mais surtout sur-mesure. Cette collaboration entre 3DSYSTEMS et EksoBionics a donc permis la création du premier exosquelette jamais réalisé en impression 3D. Amanda Boxtel a dorénavant retrouvé sa symétrie et son authenticité. Prochain défi pour elle, marcher en talons hauts !




D’autres créations médicales ont également vu le jour avec l’impression 3D comme des corsets pour scolioses ventilés ou encore des prothèses auditives, dont des milliers ont déjà été imprimées.
Le secteur industriel connait lui-aussi une renaissance grâce à cette technologie. General Electric utilise l’impression 3D pour créer les prochaines générations de moteurs LEAP qui économiseront jusqu’à 15% du carburant, un avantage pour la compagnie, leurs clients et l’environnement.

La plus grande nouvelle pour les industriels est que cette technologie n’est plus réservée aux grandes entreprises. Il prend notamment l’exemple de la Start-Up Planetary Resources qui enverra pour la première fois cette année sa première sonde spatiale, intégrée au vaisseau de la NASA.
Au niveau alimentaire, l’impression 3D permettra de créer de belles créations comestibles personnalisées, en y intégrant parfums, couleurs, goûts et ingrédients pour une expérience consommateur inédite.
L’un des plus grands enjeux de l’impression 3D est la liberté de complexité, dedesign et de fabrication. Cette technologie de fabrication additive donne la possibilité aux jeunes de créer des opportunités d’emploi infinies

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire