mardi 29 avril 2014

(Actualités) Le mariage improbable entre la chirurgie et l'impression 3D



Après la transplantation réussie d’un crane fabriqué en 3D, c’est au tour du rein de faire parler de lui. 

L’équipe du Dr Yoshiyuki Shiga a exposé lors du congrès de l’Association Européenne d’Urologie de Stockholm les bienfaits de l’impression 3D sur les avancées des opérations chirurgicales du cancer du rein.

 
Source illustration : imprimeren3d.net


Cette périlleuse opération nécessite l’arrêt de l’irrigation du rein pendant une vingtaine de minute.
Un rein d’un patient malade a pu être scanné avant d’être imprimé en 3D. Cette prouesse technologique a permis à l’équipe de spécialistes d’étudier avec attention l’organe malade et définir la procédure chirurgicale la plus adaptée.


Grace à cette technique, l’absence d’irrigation de l’organe du patient a pu être réduite à 8 minutes !

Il n’est pas encore arrivé le temps où il sera possible d’imprimer en 3D un organe viable ! Mais les différents laboratoires pharmaceutiques s’intéressent de plus en plus aux différentes technologies d’impression 3D. Le marché des pathologies rénales devraient représenter plus de 728 milliards d’euros selon Fabien Guillemot chercheur à l’Inserm.



 Source illustration : nouvelobs.com



Prochaine étape : la bio-impression ?

















Source information : imprimeren3d.net  et sciencesetavenir.fr



Aucun commentaire:

Publier un commentaire